Accueil > Etudes et statistiques > Etudes > Emploi et politiques de l’emploi > L’intérim en Guadeloupe, Saint-Martin et Saint-Barthélemy en 2020

L’intérim en Guadeloupe, Saint-Martin et Saint-Barthélemy en 2020

| Publié le 21 mai 2021 | Dernière mise à jour le 11 mai 2021
Réduire la taille de caractères Grossir la taille des caractères
Imprimer cette page
Envoyer a un ami
facebook twitter

En 2020, l’intérim a connu une baisse de son activité (-13,6 %) à 1 816 Equivalent Emploi Temps Plein (EETP) en Guadeloupe, à Saint-Martin et Saint-Barthélemy. Le nombre de contrats signés dans l’année diminue un peu plus rapidement (47 690 contrats, -14,5 %). L’intérim (en EETP) est aussi en retrait dans les autres Drom (hors Mayotte où les données ne sont pas disponibles). Les baisses, moindres qu’en Guadeloupe, s’échelonnent de –9,2 % en Guyane à –6,8 % à la Réunion. En Martinique, l’intérim diminue de 7,7 %. L’évolution de l’activité intérimaire dans les Drom(1) est ainsi globalement négative en 2020 (-8,8 %). Au niveau national, l’activité intérimaire est en baisse plus marquée (-18,2 %).

En Guadeloupe, à Saint-Martin et Saint-Barthélemy, les grands secteurs d’activité (industrie, construction, commerce, services) sont tous en décroissance en volume d’activité. Dans le commerce, l’intérim a réussi à maintenir l’essentiel de son activité en enregistrant 2,1 % de baisse. Dans les services, la chute a été plus brutale (-29,0 %). L’industrie et la construction ont subi des baisses intermédiaires (-12,3 % et –9,5 % respectivement). Le nombre de contrats est en baisse dans tous les grands secteurs d’activité (Agriculture, Industrie, Construction, Services) sauf dans le commerce (+4,4 %). Le tertiaire (le commerce et les services) représente 51,3 % de l’activité intérimaire, suivis par la construction (30,8 %) et l’industrie (17,8 %). La durée moyenne des missions achevées diminue en 2020 en Guadeloupe, Saint-Martin et Saint-Barthélemy, passant de 2,1 à 2,0 semaines. Elle augmente à l’inverse en Martinique (1,5 semaine) et en Guyane (3,6 semaines) mais reste stable à la Réunion (1,4 semaine). La durée moyenne des missions achevées passe de 1,6 à 1,7 semaine dans les Drom. Elle est stable au niveau national, à 1,9 semaine.

Documents à télécharger :

--

Données personnelles et cookies | Légifrance | Mentions légales | Services Publics