L’intérim en Guadeloupe, Saint-Martin et Saint-Barthélemy en 2021

| Publié le 18 mai 2022

  • Envoyer a un ami
  • facebook twitter
En 2021, l’intérim a connu un rebond de son activité (+24,8 %) après un trou d’air en 2020. 2 317 Equivalent Emploi Temps Plein (EETP) sont comptabilisés en Guadeloupe, à Saint-Martin et Saint-Barthélemy dans l’année. Le nombre de contrats signés augmente un peu moins rapidement (56 189 contrats, +17,8 %). L’intérim (en EETP) est aussi en hausse dans les autres Drom (hors Mayotte où les données ne sont pas disponibles). Les hausses s’échelonnent de +18,2 % en Martinique à +30,6 % en Guyane. A la Réunion, l’intérim augmente de 18,7 %. L’évolution de l’activité intérimaire dans les Drom(1) est ainsi fortement positive en 2021 (+21,8 %). Au niveau national, l’activité intérimaire est en hausse à peine moins marquée (+19,8 %).

En Guadeloupe, à Saint-Martin et Saint-Barthélemy, les grands secteurs d’activité (industrie, construction, commerce, services) sont tous en croissance en volume d’activité. La construction enregistre +37,2 % de hausse de son activité intérimaire, les services progressent de 24,7 %. Commerce et industrie enregistrent des hausses d’activité en deçà, quoique aussi très conséquentes (+17,5 % et +15,1 % respectivement). Le nombre de contrats est aussi en hausse dans tous les grands secteurs d’activité (industrie, construction, commerce, services). Le tertiaire (le commerce et les services) représente 49,6 % de l’activité intérimaire, suivi par la construction (33,9 %) et l’industrie (16,4 %). La durée moyenne des missions achevées augmente en 2021 en Guadeloupe, Saint-Martin et Saint-Barthélemy, (re)passant de 2,0 à 2,1 semaines. Elle est stable en Martinique (1,5 semaine) et en Guyane (3,6 semaines) mais baisse à la Réunion (de 1,4 à 1,3 semaine). La durée moyenne des missions achevées est stable dans les Drom à 1,7 semaine . Elle est également stable au niveau national, à 1,9 semaine.