Les maladies professionnelles reconnues en Guadeloupe entre 2011 et 2018

| Publié le 19 octobre 2022

  • Envoyer a un ami
  • facebook twitter
Entre 2011 et 2018, 313 maladies professionnelles (MP) ont été reconnues en Guadeloupe, à Saint-Martin et Saint-Barthélemy, soit 40 par an en moyenne. Sept maladies professionnelles reconnues sur dix concernent des femmes (70,6%) en dépit d’une moindre durée d’exposition féminine (évaluée en heures de travail cumulées). Il n’y a pratiquement pas de MP reconnues avant 30 ans et les MP, évoluant avec l’âge, sont principalement le fait des 40-60 ans (81,8% de l’effectif des MP reconnues). Ouvriers et employés sont les premiers concernés, plus que les cadres ou les professions intermédiaires. Le commerce et les services concentrent les trois-quarts des morbidités.

Les troubles musculo-squelettiques (TMS) sont comme ailleurs largement prépondérants en Guadeloupe, à Saint-Martin et Saint-Barthélemy et pèsent pour 90,7% des
reconnaissances de maladie professionnelle. Viennent ensuite « presque à la marge » toutes les autres pathologies : les rhinites, les allergies, l’asthme, les problèmes dermatologiques et ORL (surdité), les cancers. Les pathologies liées à l’amiante sont peu présentes en Guadeloupe, tout comme les cancers, alors qu’elles pèsent davantage au niveau national parmi les MP reconnues. Les MP reconnues ont généré 107 626 jours d’arrêt de travail entre 2011 et 2018 en Guadeloupe.

En savoir plus :